Le CPPS-IAT

Fiche signalétique du document cadre d'actions du CPPS-IAT

NOM DU PROJET: Centre Panafricain de Prospective Sociale - Institut Albert TEVOEDJRE
Sigle : CPPS-IAT
Création: 1987
Durée Phase I:  1987-2010
Phase II : 2012-2016
Financement des activités
  • ACBF
  • Union Africaine
  • CEDEAO
  • UEMOA
  • CEMAC
  • Partenaires techniques et financiers
  • Autres donateurs
Lancement de la première action de formation : Avril 2012
Personnalité juridique: Organisme non gouvernemental domicilié à Porto-Novo (République du BENIN)
Principales activités:
  • Séminaires et ateliers
  • Assistance Technique aux Etats africains dans le cadre de l'organisation et de la supervision des élections ainsi que dans la prévention des conflits
  • Renforcement des capacités des ONG africaines menant des activités pertinentes ayant pour objectif d'accélérer l'atteinte des OMD et le respect des normes du développement durable
  • Promotion de l'entreprenariat et des initiatives de production privilégiant l'utilisation des matières premières locales
  • Renforcement des capacités des organisations paysannes, des structures de microcrédits, et des promoteurs des PME dans les secteurs jugés stratégiques pour chaque pays africain
  • Valorisation des héritages
  • Publications et documentation
  • Gouvernante et réseaux
Zone couverte: Tous les pays africains avec un accent particulier sur tous les pays post-conflits ou les pays à faible niveau de gouvernante ou de développement
Adresse: CPPS-IAT
BP 1501 Porto-Novo (R.BENIN)-  Tel : (229) 20 22 44 26
Courriel : cpps.iat@gmail.com
Compte Bancaire : CPPS-019 1133 52 82
BANK OF AFRICA (BOA)- Bénin

Genèse

Le Centre Panafricain de Prospective Sociale (CPPS) est une organisation non gouvernementale créée en 1987 avec pour objectifs principaux

  1. d'étudier les problèmes de développement économique et social qui se posent à l'Afrique;
  2. de mobiliser les compétences africaines et internationales sur les questions de gouvernante économique, politique ainsi que sur les thématiques du développement humain; et
  3. de suggérer des solutions dans une perspective de transformation des conditions de vie sur le continent.

A ce titre, des réflexions majeures ont eu lieu sur des questions vitales de développement appuyées par des projets de démonstration jusqu'en 2010, année consacrant le cinquantenaire des indépendances africaines. A cette occasion, s'est déroulé au Bénin, avec l'appui des organisations internationales et régionales et sous la coordination scientifique du CPPS, le symposium international sur le cinquantenaire des indépendances africaines sanctionné par le Manifeste du cinquantenaire.

Ce texte désormais consacré par l'Union Africaine comme document de référence pour l'Afrique a identifié de nouveaux défis à relever pour sortir le continent de l'ornière.

C'est au regard de cette nouvelle donne et au terme d'une évaluation rigoureuse du chemin parcouru, que le Conseil d'Administration du CPPS a procédé à une réorientation de ses activités, essentiellement centrées sur les préoccupations du Manifeste du cinquantenaire. Désormais dénommée Centre Panafricain de Prospective Sociale – Institut Albert TEVOEDJRE (CPPS-IAT), l'institution mènera des activités sous-tendues par les cinq axes stratégiques ci-après :

  • Gouvernante;
  • Finance-monnaie et développement économique ;
  • Sciences-culture et développement durable
  • Droits humains;
  • Promotion et suivi du Manifeste du cinquantenaire.

Présentation

Le CPPS-IAT n'est pas une institution de génération spontanée. Il est héritier d'un passé riche de plus de vingt-cinq ans d'expérience incarné par le Centre Panafricain de Prospective Sociale(CPPS). Installé à Porto-Novo au terme d'un accord de siège signé avec le gouvernement du Bénin en 1987, le CPPS est l'antenne régionale pour l'Afrique de l'Association Mondiale de Prospective Sociale ayant elle-même son siège à Genève. Associant dans la mesure de ses moyens la théorie à l'action, le CPPS peut inscrire à son actif, depuis sa création, un certain nombre de réalisations majeures en termes de réflexions et de projets de démonstration.

Au nombre des échanges internationaux portant sur des questions sensibles de développement pour l'Afrique, l'on pourrait citer entre autres :

  • l'atelier régional portant sur le rôle de la femme dans la mobilisation de l'épargne pour le développement en Afrique organisé en 1988 ;
  • l'atelier régional sur la protection du consommateur et de son environnement qui a consacré la naissance au Bénin et dans d'autres pays de la sous-région ouest africaine des associations de consommateurs ;
  • l'organisation à Porto-Novo, du 31 août au 03 septembre 1989, sous les auspices du Conseil de l'Europe et de l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA) de la Conférence Nord-Sud du Conseil de l'Europe. Avec la participation de près de trois cents délégués en provenance d'Europe, d'Afrique, et de diverses Institutions Internationales, cette Conférence a constitué un tournant décisif dans la reconquête des droits fondamentaux au Bénin. Elle a été en réalité l'élément déclencheur du processus du renouveau démocratique du Bénin dont le point culminant a été la conférence nationale des forces vives de février 1990.

Le CPPS a aussi mis en œuvre quelques projets d'application pour illustrer la possibilité d'alternatives de développement :

  • le Centre de traitement des ordures ménagères installé en 1988 à Tohouè avec l'appui d'Emmaüs international ;
  • la création d'une école de formation alternative dénommée « Complexe Scolaire Toussaint Louverture » ;
  • le programme de « développement communautaire» fondé sur le concept du Minimum Social Commun qui a permis de développer une expérience de volontariat national ;
  • l'Initiative Humanitaire Africaine (IHA) qui est un projet d'assistance aux réfugiés africains par les africains eux-mêmes. Dans le cadre de ce projet, des actions importantes ont été menées au Rwanda, au Burundi, au Congo-Kinshasa (Ex Zaïre) et au Burkina-Faso, ouvrant ainsi la voie du secteur de l'humanitaire aux africains.

Ce riche héritage du CPPS, le CPPS-IAT se doit de l'assumer, au regard des nouveaux défis qu'impose au Continent l'évaluation des cinquante ans d'indépendance qu'incarne le Manifeste du cinquantenaire.

1.1. PHILOSOPHIE DU CPPS-IAT

A force de réflexion, des alternatives de développement excluant tout mimétisme sont possibles en Afrique. Il s'agit de les identifier, de les tester et de les vulgariser. La philosophie du CPPS-IAT s'articule autour de la trilogie: repenser le développement, gouverner autrement et coopérer autrement.

1.2. LES ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

Les orientations du CPPS-IAT s'inspirent du Manifeste du cinquantenaire. Au cours de période de 2012 à 2016, elles visent à mettre en œuvre des programmes et projets pour en démontrer et mûrir la faisabilité. Par ailleurs, l'esprit du Manifeste est vulgarisé pour susciter d'autres initiatives porteuses. Cinq axes sous-tendent ainsi les orientations stratégiques du Centre Panafricain de Prospective Sociale-Institut Albert TEVOEDJRE (CPPS-IAT) :.

  • Gouvernante ;
  • Finance-Monnaie et développement économique,
  • Science culture et développement durable
  • Droits humains ;
  • Promotion et suivi du Manifeste du cinquantenaire des indépendances.

1.3. OBJECTIFS DU CPPS-IAT

Le CPPS-IAT est un carrefour d'échanges et de propositions, une institution de recherche, de formation, un bureau d'études, de documentation et de recherche qui a pour objectif d'étudier les problèmes de développement socio-économique qui se posent à l'Afrique et de suggérer des solutions dans une perspective de transformation des conditions de vie sur le continent.

1.4. LES PROGRAMMES DU CPPS-IAT

Les cinq axes stratégiques sont déclinés en des programmes et projets jugés porteurs pour la période 2012 – 2016 :

Gouvernance

Cet axe concerne :

  • Culture de la prévision et résolution des conflits ;
  • Suivi des processus électoraux ;
  • Formation politique des nouvelles générations.

Finance — monnaie et développement économique

Dans cette rubrique, les préoccupations du CPPS-IAT toucheront :

  • Politique et efficacité de l'aide ;
  •  Question de la monnaie/CEDEAO ;
  • Promotion de l'industrie ;
  • Commerce interafricain et perspectives.

Science, culture et développement durable

Ce troisième axe traitera prioritairement des thèmes ci-après :

  •  Promotion et valorisation du capital humain afr¬cain ;
  • Appropriation des sciences et techniques pour le développement ;
  • Application et valorisation des potentiels locaux ;
  • Promotion du volontariat pour le développement.

Droits humains

Ce quatrième axe stratégique s'intéressera à des questions liées à :

  • Déficiences et Promotion des droits humains
  • Les droits de l'homme et la responsabilité sociale des entreprises
  • Droit à l'identité
  • La famille, son importance et ses droits dans nos sociétés contemporaines.

Promotion et suivi du Manifeste du cinquantenaire des indépendances

En effet, le dernier axe stratégique est entièrement consacré au Manifeste à travers les programmes ci-après :

  • Programme de renforcement des capacités et de communication ;
  • Promotion et diffusion du Manifeste et des actes y afférents ;

Les nouvelles orientations du CPPS-IAT sont schématiquement représentées dans le diagramme ci-après :