Bienvenue au CPPS-IAT: Centre Panafricain de Prospective Sociale - Institut Albert TEVOEDJRE

L'Afrique est un merveilleux continent doté d'extraordinaires richesses qui font l'objet d'admiration et de convoitise. Elle est indéniablement le continent du futur en raison de sa dynamique démographique, de la jeunesse de sa population, de son taux de fécondité et de l'étendue de ses ressources naturelles encore inexploitées. La contribution à la croissance mondiale de ce continent sera vraisemblablement de plus en plus forte en raison de ses immenses potentialités d'investissement.

Au-delà de ce tableau prometteur, l'Afrique demeure encore le bassin de tensions politiques, sociales et de conflits armés, le continent où la pauvreté serait une fatalité et où les concertations électorales riment avec instabilité et fuite des populations vers des zones plus sécurisées. L'Afrique demeure tristement encore le continent des maladies rares, de la violation flagrante des droits humains et des emplois précaires.

Dans le cadre de la célébration du cinquantenaire des indépendances africaines, un symposium international s'est tenu à Cotonou, du 16 au 20 novembre 2010 sur le thème « L'audace, unique défi pour une Afrique nouvelle ». Cette rencontre internationale qui a connu la participation des institutions internationales et particulièrement des institutions régionales de l'Afrique a accouché du Manifeste du cinquantenaire. Ce texte fondateur de repère et d'engagement contient des idées novatrices qui fondent l'espoir d'une Afrique nouvelle.

Il faut oser croire pour agir durablement sur les causes profondes des problèmes qui entravent le développement rapide de ce continent. Il importe de maintenir la flamme de l'espérance qu'incarne ce manifeste allumée et de faire en sorte, qu'au fil des ans, les idéaux défendus par ce document, soient progressivement intériorisés par les générations montantes, en vue de la renaissance de l'Afrique.

Le Manifeste du cinquantenaire doit influencer les orientations des politiques de tous les pays africains. Une telle démarche donnerait des chances de fêter le centenaire des indépendances en Afrique avec un tableau positif sur l'ensemble des axes de développement.

Par une politique intensive d'information, d'éducation et de communication pour le développement humain durable et par une stratégie de renforcement des capacités, nous croyons que l'Afrique vaincra la fatalité et s'inscrira durablement sur le chemin du progrès et de la prospérité partagée.

L'heure a enfin sonné pour l'Afrique de prendre en main son destin, de s'inscrire dans une politique éducative de l'entreprenariat, de promouvoir le commerce intra-régional par une politique adaptée de la politique monétaire, de valoriser le capital humain et de promouvoir la jeunesse.