MISE EN SERVICE DU CENTRE DE SANTE DE KPOGUIDI

Du 27 mai 2017,  date de son inauguration,  au 06 août 2018 qui consacre sa mise en service officielle, il a fallu attendre de profondes modifications sur  l’architecture du bâtiment abritant le centre de santé interconfessionnel de Kpoguidi,  afin qu’il puisse répondre pleinement à la mission qui lui est dévolue.
 
    Hier 06 août 2018 donc, en présence des populations de Kpoguidi, d’un  impressionnant parterre de personnalités de l’Eglise Protestante Méthodiste du Bénin (EPMB)   conduites par son Président,  le Révérend Dr Kponjesu Amos Hounsa,   des officiels de la santé, du Représentant de la Coopération Suisse, Monsieur  Sylvain Corderoy et du Président du Centre Panafricain de Prospective Sociale (CPPS), le Professeur Albert Tévoédjrè,  le centre de santé interconfessionnel de Kpoguidi appelé Polyclinique « Le bon Samaritain » annexe « le Jourdain de Kpoguidi » a effectivement ouvert ses portes avec tout son  personnel  au complet.  

    Pour être à ce stade, le bâtiment initial a dû  connaître  de profondes  transformations qui ont permis d’ajouter les  principales commodités qui manquaient et de porter la superficie totale de l’ouvrage à 230 m2  comprenant les installations ci-après :

  • 1 hall d’accueil ;
  • une salle d’attente ;
  • une salle de consultation médicale ;
  • une salle de soins ;
  • une salle de consultation prénatale ;
  • une salle d’accouchement ;
  • une salle d’écographie ;
  • une salle de pharmacie ;
  • un bureau de comptabilité ;
  • un secrétariat en baie vitrée ;
  • 2 salles d’hospitalisation de 8 lits chacune dont une pour les accouchées ;
  • une salle de garde des agents ,
  • un laboratoire ;
  • une salle de bain et de toilette interne ;
  • 2 salles de bain et 2 toilettes externes, et
  • un château d’eau.

 
    Un complément budgétaire de  treize millions deux cent quatre vingt quatre mille (13 284 000) francs CFA pris en charge par l’EPMB et le CPPS a dû être mobilisé   pour venir à bout de ces travaux ; le bâtiment initial  ayant été essentiellement financé par la Coopération japonaise à hauteur de dix millions (10 000 000) de francs CFA.

    Pour la mise en service du dispensaire, la contribution de la Coopération suisse a été déterminante. Par le biais du Centre Panafricain de Prospective Sociale(CPPS),  elle a gracieusement mis à disposition un équipement médical  flambant neuf à hauteur de vingt millions (20 000 000) de francs CFA.

    Après la cérémonie de mise en service, , le personnel s’est immédiatement mis  au travail Pour inciter les populations à fréquenter ce centre, il a consulté  et soigné gratuitement tous les patients qu’il a reçus  au cours de la journée.