Aux Émirats arabes unis, une mosquée rebaptisée « Marie mère de Jésus »

À  Abu Dhabi, capitale des Émirats arabes unis, une mosquée a récemment été renommée mosquée « Marie mère de Jésus », sur ordre du prince héritier et ministre de la défense.
La récente mosquée « Shaikh Mohammad Bin Zayed » a, il y a peu, été rebaptisée « Marie, mère de Jésus » (Mariam Umm Eissa), à l’initiative du Sheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyan, prince héritier d’Abu Dhabi et chef des forces armées émiriennes.
Pour le Cheikh, il s’agit de « renforcer les liens d’humanité entre les fidèles de plusieurs religions », dans un pays où l’article 7 de la Constitution stipule que « l’islam est la religion officielle de la Fédération et la charia islamique y constitue une source de législation majeure ».
La démarche est a priori surprenante, mais porte en réalité un message fort pour le dialogue interreligieux. Les leaders chrétiens d’Abu Dhabi, où coexistent au milieu des mosquées une cathédrale catholique et une église anglicane, ont salué cette initiative.
Marie, un pont entre chrétiens et musulmans
Appelée sayyidunâ notre dame ») par les musulmans, Marie (Maryam, en arabe) est citée à 34 reprises dans le Coran – plus que dans tout le Nouveau Testament. Le texte fondateur de l’islam lui consacre même une sourate entière, la sourate 19 dite « sourate de Marie ».
Au-delà des différences théologiques, Marie demeure un point de référence commun important entre chrétiens et musulmans. Mgr Paul Hinder, vicaire apostolique d’Arabie du Sud, confie à La Croix avoir observé « un très grand respect envers Marie de la part des musulmans »…
« Ce nouveau nom, « Marie mère de Jésus », me remplit de joie. Notre cathédrale, située non loin de là, a déjà pour patron saint Joseph : nous avons donc désormais un quartier de la Sainte Famille »